Demande de rappel auprès de nos conseillers
Merci de renseigner votre nom et votre numéro de téléphone afin que nous puissions vous rappeler

Valorisez votre dossier

Nous allons ici vous expliquer comment optimiser au mieux votre demande de crédit immobilier pour que celle-ci soit acceptée.

Les conditions financières du crédit immobilier que les banques vont vous accorder peuvent dépendre directement des caractéristiques de votre profil. C'est à partir de ces caractéristiques que les banques vont déterminer les conditions du crédit qui vous sera accordé, en l'occurrence son taux d’intérêt.

Pour cela, les banques vont donc évaluer le risque qu'elles ont à vous prêter. Plus ce risque sera faible, meilleures seront les conditions proposées pour votre crédit immobilier.

Quels sont les 4 critères essentiels utilisés par les banques pour évaluer le risque de votre profil ?

Votre attitude financière :

La banque va effectuer une analyse de vos extraits de compte bancaire pour étudier vos habitudes de consommation et d’épargne. En effet, elle n’appréciera pas que vous dépensiez plus que ce que vous gagnez. De même, si vous parvenez avec difficulté à payer un loyer de 600 €, la banque ne trouvera pas cohérent que les mensualités de votre futur prêt immobilier s'élèvent à 1 000 €. Par contre, si lors de la lecture de vos extraits de compte une capacité d'épargne est mise en évidence, alors cela constituera un réel atout en faveur de votre demande de prêt.

Le montant de votre apport personnel :

Plus le montant de l’apport personnel sera élevé, plus votre dossier de crédit aura de chances d’être accepté par la banque et d’avoir de meilleures conditions. Cet apport va montrer à la banque votre engagement personnel dans l’achat du bien immobilier, votre aptitude à pouvoir épargner, et surtout il servira de garantie en cas de problème financier de votre part.

La part du prêt consenti par rapport au coût total de l'opération, hors frais de notaire et de garantie, doit être la plus grande possible, c'est-à-dire que sur une acquisition de 140 000€ avec 10 000€ de frais annexes (frais de notaire, garantie, agence, etc.), plus la différence entre la somme de l'acquisition (140 000 €) et le montant prêté par la banque sera élevée, meilleur sera votre dossier.

Ce ratio peut bien évidemment évoluer en fonction du profil de l’emprunteur ; un jeune voulant faire un emprunt n’aura pas eu le temps de beaucoup épargner. Les banques seront donc moins exigeantes qu’une personne entrée dans la vie active depuis longtemps. A contrario, elles seront plus exigeantes avec une personne travaillant depuis déjà de nombreuses années et ayant des revenus élevés.

Notre conseil :

Pour l'achat d'une première résidence principale, les banques préfèrent que le projet soit financé par au moins 10 % d'apport personnel sur le prix d'acquisition, hors frais de notaire et de garantie. Cet apport sera utilisé pour payer les frais annexes (frais de notaire, garantie...)

Votre pourcentage d’endettement :

Les mensualités pour le remboursement de votre crédit ne devront pas dépasser 33 % de votre revenu. C'est ce que l'on appelle le taux d'endettement. Il prend en compte la totalité des charges mensuelles que vous remboursez, c'est-à-dire les mensualités du prêt immobilier qui va vous être accordé et les mensualités des autres prêts que vous avez déjà contractés (par exemple, un crédit à la consommation, un crédit auto, un loyer persistant, etc.).

Vous pouvez commencer à calculer le montant de votre emprunt grâce à notre simulateur.

La régularité de vos revenus :

Pour la banque, un emploi sûr est synonyme de régularité des revenus et, donc, du remboursement du prêt. L’ancienneté de votre emploi est un critère important pour les banques dans l’appréciation de votre dossier. Il est donc nécessaire d’avoir terminé votre période d’essai au moment de demander votre prêt. Et plus votre ancienneté sera importante, plus la banque sera confiante.

Notre conseil :

Pour les salariés, les établissements bancaires demandent au minimum un contrat à durée indéterminée (CDI). Cependant, certaines banques spécialisées acceptent de financer les personnes en CDD ou en intérim. C’est pourquoi il est important de faire appel à un courtier afin de bénéficier de son expertise auprès des banques.

Conclusion :

Pour vous accorder un prêt, les banques analyseront l’ensemble des aspects de votre dossier. Même si certains critères sont des éléments bloquants comme le fichage Banque de France, l’endettement excessif, etc., les banques auront tendance à juger de manière globale votre dossier.

En effet, les banques prennent en compte les points forts, comme une bonne capacité à épargner pour compenser un endettement légèrement au-dessus de la limite. De plus, les approches entre les différents établissements bancaires peuvent différer car certains, au vu de votre dossier, refuseront de vous financer, alors que d’autres, avec une politique différente, accepteront votre dossier.